fun-c

5 raisons de manger en célibataire

Nos vies rapides et souvent occupées, combinées à la tendance globale croissante vers les ménages d'une personne se traduisent par un nombre plus important de personnes qui exercent la majorité de leurs activités seules. Pas étonnant que manger en célibataire devant son ordinateur, Netflix ou Disney Plus soit devenu trop familier pour beaucoup d'entre nous. Avouons-le, même pour les familles, les horaires variés et les responsabilités multiples font que se réunir pour un simple dîner est souvent un défi.

Manger a toujours été une activité de partage, une activité de groupe. On s’invite à dîner, on fait banquet et autres ripailles. Chaque cérémonie, commémoration, anniversaire, événement est l’objet d’un repas. Repas qui peut prendre différentes formes mais qui reste un moment de partage de nourriture.

manger en célibataireMais voilà la vie n’est pas faite que de cérémonies et de banquets. On le sait, il y a de plus en plus de célibataires, de personnes qui vivent seules. Choix personnel ou aléas de la vie, le résultat est qu’on se retrouve seul devant son assiette. Et, notamment chez les hommes, manger en célibataire, ce n’est pas souvent manger de la grande cuisine, voire même de la cuisine tout court.

Entre les plats à emporter, les take away, les surgelés, il est bien rare que le célibataire passe beaucoup de temps dans sa cuisine. Et quand on ne cuisine pas, manger en solitaire consiste à se retrouver - seul - devant une table de restaurant. Pas toujours plus réjouissant.

Manger en célibataire mauvais pour vous ?

Si vous cherchez sur internet « manger en solitaire » on vous expliquera que c’est mauvais pour vous et surtout pour votre santé. Une des raisons tient en fait au mauvais régime alimentaire. Dans une étude, pouvait ainsi lire « les familles dans de nombreuses régions du monde sont devenues plus petites au cours des dernières décennies, il y a également plus de ménages d'une personne. Dans le même temps, les habitudes alimentaires sont devenues irrégulières, informelles et individualisées sous la forme de manger davantage seul.»

Les auteurs affirment même qu’il y a un risque accru d'obésité de 45% et à un risque accru de syndrome métabolique de 64%, même après que les chercheurs se soient ajustés pour des facteurs tels que l'âge, la consommation de cigarettes et d'alcool, l'exercice hebdomadaire total, le niveau d'éducation et statut professionnel.

Les hommes non mariés qui mangeaient seuls avaient le risque le plus élevé de syndrome métabolique. Soit plus de trois fois le risque des hommes qui disaient qu'ils dînaient habituellement avec quelqu'un d’autre.

L'effet était moins prononcé pour les femmes. Celles qui mangeaient seules au moins deux fois par jour étaient 29% plus susceptibles d'avoir un syndrome métabolique que ceux qui ne mangeaient jamais seuls. Mais la différence a disparu lorsque les chercheurs ont pris en compte les facteurs socioéconomiques et de style de vie.

Et pourtant, manger en célibataire peut présenter de nombreux avantages. Tout comme un travailleur indépendant saura s'astreindre à des règles pour mener à bien son business, manger en célibataire impose quelques petites contraintes. Mais elles minime par rapport au plaisir que vous y prendrez.

Pourquoi Manger en célibataire

manger en célibataire
Une soupe asiatique est une nourriture saine pour manger en célibataire

Prendre soin de soi : le moment du repas est entièrement le votre. Vous ne mangez que ce que vous aimez, au rythme qui est le votre et à l’heure de votre choix. Quand vous avez faim. Personne ne vous dérange, personne ne détourne votre attention sur ce repas que vous vous êtes préparé.

Se reconcentrer : avoir de la compagnie est une distraction, une bonne distraction. Mais cela reste une distraction. Manger seul, c’est éviter de parler pendant que le plat refroidit. C’est aussi avoir pleine conscience de ce qu’il y a dans l’assiette. C’est prendre le temps de déguster pour se concentrer sur toutes les saveurs. C’est aussi l’occasion de repenser sa journée, son activité voire sa vie. Se reconcentrer sur soi pour prendre des décisions si cela est nécessaire.

Lire à table : manger en célibataire c’est avoir le temps de lire à table. Ce qui serait impossible avec d’autres personnes. Que ce soit un livre papier ou un e-book, manger en célibataire peut redonner le plaisir d’une activité que l’on a tendance à délaisser. Surtout quand on est accompagné.

Manger le plat de son choix : une autre façon de rendre les repas plus attrayants consiste à choisir un repas spécial à préparer. Il existe des tas de sites internet et de tuto vidéos pour trouver des recettes. Même si Tambouille privilégie les recettes pour célibataire. Normal, c’est un célibataire qui les propose, en fonction de ses envies et de ses humeurs.

Lutter contre la facilité : c'est la contrainte évoquée plus tôt. Manger en célibataire implique de faire l'impasse sur tout ce qui est congelé, surgelé et mal bouffe. Il faut accepter de consacrer un peu de temps pour préparer des plats. Faire les courses et cuisiner sont bases du plaisir que l'on prend à manger en célibataire. Et rien n'interdit de préparer à l'avance. Ce sont les seuls congelés autorisés.

Manger en célibataire sans oublier de bouger et la vie n'en sera que meilleure !