Le repas gastronomique des Français

Le repas gastronomique des Français a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2010. Et ce n’est pas rien. Il rappelle l’importance du bien manger dans notre pays, en toute occasion. Naissances, mariages, anniversaires, célébrations diverses, tout est prétexte à un bon repas festif. C’est une double communion, celles des personnes entre elles et celle de l’être humain avec les productions de la nature.

Pour faire un bon repas gastronomique, il est nécessaire de suivre quelques règles. Bien choisir les plats dans l’immense catalogue des recettes. Savoir où acheter les meilleurs produits en accordant les saveurs. Ne pas oublier de bien marier le vin et les plats. La décoration de la table a aussi son importance. On ne fait pas un repas gastronomique sur le coin d’une table. Il existe aussi toute un gestuelle bien précise qui consiste à humer, sentir le plat avant de la goûter.

Une autre règle du râpas gastronomique français est de suivre un ordre pré-établi. Cela commence généralement par un apéritif, suivi d’au moins quatre plats et un digestif. Ma grand mère qui a toujours beaucoup cuisiné faisait dans les grandes occasions, comme on disait, une entrée avec charcuterie et petites salades, un poisson, une viande, salade, fromages (au pluriel) et dessert (parfois au pluriel aussi). Café et digestif ou pousse-café comme on disait dans sa campagne. Le tout était accompagné de plusieurs vins adaptés à chaque plat.

Sans le savoir, en respectant simplement une tradition, elle réalisait un repas gastronomique classique.

Toute la famille se retrouvait pour des repas dominicaux et personne n’aurait voulu le manquer. D’ailleurs ce que l’on appelle le repas du dimanche a été proposé à l’UNESCO, mais c’est repas gastronomique qui lui a été préféré. Plus large dans sa définition.

 

Repas gastronomique pour le Vivre ensemble

 

Comme l’écrivait dans sa revue l’Association des Bibliothécaires de France :

« … la gastronomie érige toute une savante architecture de règles pour nous éloigner de cette brutale exigence de s’alimenter. Prendre un repas, ce n’est pas seulement manger. L’art de la gastronomie n’est donc pas seulement un viatique pour une alimentation équilibrée, c’est une quête sociale, accompagnée d’un complexe de rituels destiné à mettre en scène dans l’intimité de la famille ou la sphère publique du banquet, le degré de civilisation que notre existence sociale exige. C’est aussi un théâtre de savoir-vivre et d’apparence, un lieu de mise en scène de la relation sociale. »

Un repas familiale, un banquet est aussi, pour ne pas dire surtout, le lieux de nombreux échanges, de discussions plus ou moins animées et d’évocation de souvenirs. Alors que le repas pris pas deux collègues à la cantine de l’entreprise ou dans un petit restau ne sera qu’une occasion de parler un peu plus boulot. Le repas gastronomique, c’est peut être la seule forme du vivre ensemble qui fonctionne aujourd’hui, tout le monde se retrouvant autour d’un repas pour un vrai moment de partage.

Les grandes décisions qui sont prises entre les dirigeants des nations, le sont souvent autour d’un grand repas.

Au fil des temps, la gastronomie est devenue un art. Il ne s’agit plus de manger, mais de déguster, de tester de nouvelles saveurs. La gastronomie est à la cuisine ce que l’humour est au rire, une forme de culture, de parcours initiatique pour aiguiser les papilles, les sens et obliger le cerveau à traduire ces sens en mots, à s’exprimer. Penser aux discours des sommeliers quand ils décrivent un vin. Un gastronome fera le même exercice en parlant d’un repas.

Souvenez vous du film « Les saveurs du Palais », l’histoire d’une cuisinière qui est engagée par le président de la république pour préparer sa cuisine privée. Pour une occasion, elle décide de faire sur le thème de la Loire et ses affluents. C’est aussi cela la gastronomie, savoir créer une histoire, rendre hommage ou célébrer à travers un agencement de plats.

Sans tomber dans des excès, surtout si vous êtes célibataire, gardez en mémoire que le bien manger est une tradition française et qu’elle doit être sinon respectée tout du moins perpétuée, transmise aux générations suivantes.

Bon appétit !

Author: Le gourmand

1 thought on “Le repas gastronomique des Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.