Que mangeait on au temps des Gaulois

C’était dans nos livres de jeunesses, nos ancêtres les Gaulois. il semble qu’aujourd’hui la formule fasse polémique. Mais ce n’est pas de cela dont je voudrais vous parler aujourd’hui. Mais de ce que mangeais les Gaulois. Parce qu’une chose est certaine ,dans des temps anciens, la France s’appelait la Gaule et ses habitants les Gaulois et ces braves gens mangeaient comme vous et mois. Enfin presque.
Un peu d’histoire avant de passer à table
Au VIIe siècle avant JC, les Celtes s’installent au nord et à l’est du pays et jusqu’au premier siècle avant JC, il vont occuper une large partie du territoire. Arrivent aussi les Grecs qui s’installent dans le sud. On compte une centaine de tribus souvent en guerre. Et Puis il y a les Romains qui appellent le pays la Gaule et ses habitants les Gaulois.
Je vous passe l’épisode Vercingétorix, Gergovie et Alésia.
Evidemment, on n’a aucune trace écrite de la vie des gaulois, mais grâce aux archéologues, on a une idée du mode de vie de nos ancêtres. Plus quelques témoignages romains, de l’époque gallo-romaine.

Les Gaulois, dégustent viandes et céréales

Alors plantons le décors. Le pays présente de larges espaces où. l’on pratique la culture des céréales. On trouve du froment, de l’épeautre, du signe de l’avoine de l’orge, du millet. Et toutes ces céréales étaient consommée en galette, bouillie ou flocons dans du lait. Des corn flakes avant l’heure.
Mais les gaulois ne mangeaient pas que des céréales. Ils étaient de gros consommateurs de viande. Ils avaient les mêmes animaux que nous, porc, boeuf, vache, mouton, chèvre, cheval. Ils étaient paraît-il, très doués pour les salaisons et la charcuterie. A priori les jambons, lards et rillettes étaient délicieux.
en revanche, ils n’avaient que très peu d’intérêt pour la volaille a part les oies.
Quand au lait, il leur permettait déjà de faire du fromage.
Mais ils ne se contentaient pas de leurs élevages. A l’époque la chasse apport aussi sa part de nourriture, sangliers, cerfs, chevreuils, lièvres. Il y avait de quoi se régaler.
Et les gaulois adoraient les fruits. les glands des chênes qu’ils mangeaient en bouillie ou galette. Et ce qui a leur époque étaient des fruits sauvage, fraise, framboise, pommes, noix, noisettes, baies de sureau. Et même des prunes !
Les saumon, thon, muge esturgeons, silure, lotte composaient leurs plats de poissons.
Finalement, ils mangeaient plutôt bien ceux que les romains appelaient des barbares. Le tout arrosé de cervoise, l’ancêtre de la bière et d’hydromel. Du miel qui macère longuement dans de l’eau.
Et je vous vois déjà prêts à me parler des sangliers. Moi aussi j’ai lu Astérix et Obelix. Mais là c’est une liberté prise par les auteurs car les sangliers étaient surtout des animaux sacrés symbole du guerrier.
asterix

Les Gaulois nous lèguent le canal

Petite anecdote en passant, qui concerne le Cantal, sans doute l’ancêtre de tous les fromages. Le froid de l’hiver dans le centre du pays les obligeait à fabriquer un fromage de grande taille qui pour se conserver longtemps et apporter sa part de nourriture. Et Pline l’Ancien, un auteur romain disait de ce fromage de vache: « Le fromage le plus apprécié à Rome est ce lui du Pays de Gabalès et du Gévaudan. » Et le plus intéressant et que la recette est restée la même depuis ses origines.
Pline l’Ancien nous apprend également que les carottes, baptisées, ‘Légumes de gaulois » étaient un des plats favoris en Gaule. Ils les préparaient avec de l’ail, du beurre, du persil et du thym. Mais bon, rien à voir avec nos carottes actuelles, bien oranges, arrivées récemment dans nos contrées en provenance de Hollande.
Quand ils mangeaient, les Gaulois étaient assis, les plus pauvres mangeant sur des peaux de bêtes étendues sur le sol. Un peu plus tard, ils auront des tables et des tabourets. Ils mangeaient avec les doigts mais chacun apportait sa serviette, à la fois pour se nettoyer mais aussi pour emporter quelques morceaux chez eux.
La cuisson se faisait dans des chaudrons suspendus soit au dessus d’un trou creusé dans le sol soit posé sur une plaque d’argile posées sur des chenets.
On trouvait aussi quelques fours en pierre à l’extérieur des maisons.
Il est intéressant de savoir aussi qu’ils étaient experts dans la conservation des aliments au frais et au sec grâce à des caves et des greniers.
Si vous aviez envie de cuisiner comme les gaulois, suivez le lien La cuisine gauloise

[Total: 0 Moyenne: 0]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *